Mission 2016 : #10 Le bilan de Rosa Mystica 2006

Le dernier jour, vient Yolly, la secrétaire d’ACIM Asia. Elle a préparé une grande feuille avec les statistiques afférentes à la mission : Rosa Mystica en chiffres. Le nombre de personnes s’étant impliquées dans la mission et ayant reçu un diplôme de participation s’élevait à 193 de neuf nations différentes. Il faut compter dans ce chiffre nos trente soldats armés dont la responsabilité était de protéger la mission et surtout aller en camion chercher les patients parfois à 100 km et assurer les déplacements des volontaires. Tous de braves types avec lesquels nous fraternisons. Quatre d’entre nous ont été reçus à la caserne par les deux colonels dirigeant la 12ème brigade de la Joint Task Force Barracuda. Il s’agit d’une troupe de choc ayant aussi pour vocation d’aider les populations civiles.

Le personnel strictement médical était composé de dix médecins (dont un ophtalmologiste de la ville), deux sages-femmes fort utiles car les Philippines sont très pudiques, une douzaine d’infirmières et deux pharmaciennes. La responsabilité médicale est chapeauté par la présidente d’AcimAsia un professeur de pédiatrie June Viray. Le total des patients ayant été soignés en huit jours s’élève à 3239 (857 enfants). Ceci ne correspond nullement à ce que nous appelons en France les « actes médicaux » : en effet certains de ces malades ont été vus plusieurs fois par exemple pour équilibrer un diabète ou après une petite chirurgie. Notre unique dentiste, une fidèle de dix années de mission, a procédé à 389 extractions dentaires : c’est l’unique traitement connu dans l’agglomération.

Il y a quatre ans, nous avons acquis un électrocardiogramme. Ce qui a permis aux infirmières de faire sur place environ soixante enregistrements. Chiffre difficile à préciser dans la mesure la plupart du temps ils étaient pratiqués « à la volée » en cours de consultation par l’une ou l’autre infirmière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.