Mission 2016 : #8 fin de mission

Ce dimanche 14 février 2016, nous vivions dans la félicité liée à la bénédiction de l’église. La cérémonie est simple. La messe dans une église bourrée eut pour ce jour-là une solennité toute particulière. Elle était célébrée par l’abbé Stehlin avec comme diacre l’abbé Vaillant représentant la France. Le soir-même étreints par l’émotion et en sanglotant, une grande partie des volontaires étrangers repartait vers leur pays d’origine. Des camions militaires part un chant : « Ce n’est qu’un au revoir…Car Dieu saura nous réunir ! » Pleurs de tristesse et de Joie.

Le lundi et le mardi, il ne reste plus que les Drs Dichard et Dickès. Ils sont là pour assurer la « queue de mission ». En fait, vérifier si la petite chirurgie n’a pas entraîné d’infections, ôter quelques points de sutures devenus inutiles, vérifier une paire de tensions artérielles et surtout affiner les traitements prescrits à de nombreux diabétiques. Mais contre toute attente un nombre considérable de nouveaux patients se présentent encore. Faut-il les éconduire ? C’est alors la marche forcée. La pharmacie est toujours assurée par les épouses de ces deux médecins et une pharmacienne. C’est tout à fait le « bouquet final ». Chaque jour à midi, le repas de la mission est quasiment toujours le même : une petite boîte en polystyrène avec du riz, deux cuillers à soupe d’une sorte de ragoût, quatre haricots verts, une ou deux bananes et quelques morceaux de pastèques. Mais chacun est tellement occupé qu’il n’a guère l’idée de se plaindre. Pour ce dernier jour, les derniers volontaires se contentent de bananes avalées en vitesse entre deux consultations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.