Mission 2016 : #9 La « queue de mission »

La mission n’est donc pas terminée pour autant. Il faut revoir les malades sortis de l’hôpital ; soigner ceux qui ont été opérés ; prendre les décisions nécessaires pour ceux qui doivent l’être ; négocier les prix d’intervention ; débrouiller les problèmes sociaux, vérifier ou ajuster les traitements, ajuster des lunettes etc. Un déluge d’appels vient aussi d’une petite île proche et d’un village. 280 cas de toute nature ont été réglés le mardi suivant le dernier jour. Il a même fallu accueillir un gosse dont les deux parents été hospitalisés en même temps. Sont restées pour quelque mois quatre Françaises : une sage-femme, deux infirmières et une pharmacienne. Honneur à elles ! Ce mardi, elles sont littéralement débordées. Elles profitent des chambres du tout nouveau dispensaire. Elles verront 280 personnes.

Est venu le moment terrible de renvoyer les patients qui ne cessent d’affluer. Nous n’en n’avons plus ni les moyens financiers, ni les médicaments, ni même le personnel médical nécessaire. Le cœur serré, Yolly leur propose de revenir plus tard.

À noter aussi que la quasi-totalité des volontaires venus à la mission sont des femmes. Les hommes qui lisent ces lignes devraient avoir honte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.